LE STYLE EN HÉRITAGE

Nom de famille : Herbert.
Prénoms : Flavien et Camille.
Camille travaillait dans la musique, Flavien dans un laboratoire pharmaceutique tout en arpentant le globe, traçant deux destins parallèles qu’un héritage familial a fini par rapprocher. Dans l’atelier de maroquinerie de leur père installé en Bretagne, il y a plus de 40 ans, ils inventent une maroquinerie éternelle et soucieuse de sa juste valeur : des sacs et des ceintures qui associent le raffinement des formes, la noblesse d’un cuir « bougie » et ce twist contemporain qui fait les Classiques actuels. Ils lui donnent un nom, Herbert, le leur, auquel ils associent ce qui définit leur lien.
HERBERT Frère Sœur est née.

TAILLÉS POUR LA VIE DE TOUS LES JOURS

Comme pour honorer un voeu scellé au seuil de l’adolescence, Flavien et Camille, après avoir réalisé chacun leurs premières aspirations professionnelles, nourrissent une ambition : pérenniser le savoir-faire de leur père, « Georgy », qui installe son atelier de confection à Fougères en 1977. Pour commencer, ils bousculent les codes de la maroquinerie haut de gamme avec Le Facette, leur première marque. Puis, Flavien et Camille Herbert mettent leur savoir-faire au service de HERBERT Frère Sœur en proposant des sacs et des ceintures qui subliment l’ordinaire, tout en étant taillés pour la vie de tous les jours. Une ligne aux formes raffinées, conçue à Paris par Camille et fabriquée dans l’atelier paternel sous la direction de Flavien.

CLASSIQUE EN APPARENCE

Mais il faut toujours se méfier des familles « bien sous tout rapport ». Chez HERBERT Frère Sœur, le classicisme n’est jamais qu’une apparence. Ici, un clou pyramide, doré ou argenté, signe la marque sur tous les sacs, une fine chaîne s’attache à la fermeture à glissière d’une pochette, un nœud remplace une boucle sur une ceinture. Là, une couture trace son sillon sur d’autres et des lanières de cuir en forme de pompon viennent fouetter le quotidien.

UN CUIR AUTHENTIQUE

Avec son épais cuir au toucher « bougie » qui se patine au fil du temps, la maroquinerie HERBERT Frère Sœur est à l’image du lien qui unit les fratries : inaltérable. Si les vachettes proviennent du Périgord, du Limousin et de Bretagne, le travail de tannerie est effectué en Italie avec des écorces de chênes ou de mimosa, selon le procédé du tannage végétal qui donne au cuir cet aspect si authentique. Il préserve l’apparence originelle des peaux où les irrégularités de surface et les nuances de teintes apportent au cuir toute sa sensualité. Pour garantir une plus grande robustesse, seule la partie haute des peaux, au niveau des épaules est sélectionnée, et ainsi offrir des collections de sacs et de ceintures aussi éternelles qu’actuelles.

RAFFINEMENT DES FORMES ET NOBLESSE DU CUIR

Pour la petite histoire, les sacs HERBERT Frère Soeur portent chacun le petit nom ou le surnom d’un proche de la famille. Ils sont un peu comme les membres d’une tribu, dans laquelle chacun exprime sa personnalité propre :

Le Sab s’affranchit du temps et propose, en plus du modèle de référence, une variété de tailles et d’habillages pour embrasser le quotidien sous toutes ses coutures. À côté du Grand Sab, Le Sab’Rock se pare de métal. Tout en arrondi, doté d’un fermoir simple avec pression aimantée, Le Mamour ondule sous la anse perlée de clous qui l’entoure intégralement. Avec son rabat découpé comme un nuage, Le Coco redonne ses lettres de noblesse à une certaine image, chic et tendre, du vintage. Les Kiss s’en tiennent à l’essentiel d’une ligne savamment épurée. Le Flav, gibecière double poche, la boucle avec élégance. Le Bibine, cabas seau, déborde de générosité. La Nane, mini pochette banane, la joue pochette surprise. La petite et la grande Zizi,pochettes zippées, gardent précieusement tous les trésors.

ADAPTÉ À TOUTE LES SILHOUETTES

Adaptées à toutes les silhouettes, portées basses ou hautes sur les hanches, dans des coloris classiques et intemporels, les ceintures HERBERT Frère Sœur sont des basiques indémodables. On switche au quotidien entre La classique-chic Paname, La couture Midi, La bijoutée Turenne. On se prend pour Calamity Jane en ceinturant ses western Dallas et Jaja. Et l’on se détend en adoptant La Courtils et La Cézembre à taille unique, à ajuster non plus par la boucle mais grâce au système de coulissage disposé à l’arrière de la ceinture. Encore le meilleur moyen d’apprêter sa taille ou ses hanches en un geste, sans avoir à changer de ceinture.

Les sacs et les ceintures HERBERT Frère Sœur sont des partenaires de tous les jours pour lesquels le temps n’aura de prise que sur votre attachement.